fbpx
QG Agent

Nous croyons que les maux qui affectent nos Agents Spéciaux sont causés par une ancienne Agente déchue connue sous le nom de OUIJA. Elle faisait partie de la première génération d’Agents Spéciaux de la S.I. et a participé à de nombreuses opérations voilà plusieurs décennies déjà.

C’est à la suite d’une de ces opérations qu’elle commença à perdre la raison. Comme un parasite qui, lentement, fait son chemin jusqu’à la racine de l’arbre, une idée sombre a germé dans le fond de son esprit. Elle s’est mise à douter des motivations de la Société d’Investigation. Ces doutes prirent de plus en plus d’ampleur, et elle finit par être convaincue que derrière notre organisation, des forces malveillantes étaient à l’oeuvre.

Elle utilisa ses connaissances occultes et ses dons afin de détruire la S.I. de l’intérieur, et ce n’est que grâce aux efforts acharnés des meilleurs Agents de l’époque qu’elle fut neutralisée.

La Société a par la suite perdu sa trace alors qu’elle était en route vers une retraite top secrète pour assurer sa sécurité et celle de l’organisation. Son transport fut abruptement interrompu et son escorte retrouvée, tous inconscients, le long d’un chemin perdu en région éloignée. Depuis, plus aucune nouvelle de OUIJA.

Jusqu’à la fin de l’Opération Phénix.

La nature inexplicable des maux qui affligent les agents TAG, JENGA, POKER et MECANO nous laissent croire que malgré les décennies qui ont passées, OUIJA est toujours en vie et plus dangereuse que jamais. Nos ressources à son sujet sont limitées : la quasi totalité des archives à son nom ont été détruites. Nous comptons donc sur vous, Agent, pour utiliser le peu d’informations disponibles le mieux possible.

Voici quelques faits que nous avons pu obtenir au sujet de OUIJA.

-D’origine écossaise, la rumeur veut qu’elle soit descendante d’une lignée remontant à Aífé, druidesse celtique légendaire. C’est de cette descendance qu’elle aurait hérité de sa sensibilité aux forces surnaturelles

-Outre les ouvrages occultes, des plus célèbres aux plus obscurs, elle était fascinée par l’oeuvre de William Shakespeare, et avait développé un vocabulaire et une locution évoquant la plume du légendaire Barde.

-Ses spécialités tournaient autour des hantises et des possessions sous toutes ses formes. Elle a souvent été dépêchée sur des lieux abandonnés, où les spectres d’anciens propriétaires tourmentés erraient et terrifiaient la populace locale.

-Vers la fin de son passage dans la S.I, elle commença a développer une curiosité pour les arts plus sauvages, issu des cultures éloignées tel que les Lwa, les esprits haïtiens de la religion Vaudou, ainsi que les Yokaïs, esprits surnaturels japonais.

-Sa dernière Opération consistait à identifier et exorciser un cimetière hanté par un esprit particulièrement féroce. Le déroulement et l’issue de cette opération ont cependant été perdus avec le temps.